AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

UN BUG FORUMACTIF SURVIENT QUAND VOUS ENVOYEZ. ON VOUS SUGGÈRE DE COPIER COLLER POUR NE RIEN PERDRE.

Partagez | 
 

 - maybe i dreamt you.

Aller en bas 
AuteurMessage
Penn Asplin

avatar

Inscription : 05/06/2015
Messages : 64
Face + © : daniel sharman (© mine, natmurdock).
Pseudo : rusty, anaïs.
Age : 26.
Job + $ : reporter.
Bucket list : get back at abbots, book a ticket to thailand, convince ely to go camping in the desert.

LOVE AND HATE SUCH A FINE LINE
Relations or contacts:
Disponibilité:

MessageSujet: - maybe i dreamt you.   Ven 5 Juin - 5:28

penn asplin
26 ans • 14 décembre 1988 • journaliste reporter • célibataire • $$-$$$$ • wild things
bear patiently, my heart - for you have suffered heavier things.
(©️ odairannies/homer)

Nom, prénoms : Il hérite du nom de son paternel, Asplin, un qui prend ses racines dans les beaux quartiers londoniens. Son prénom, Penn, quant à lui est inexplicablement présent dans son arbre généalogique malgré son caractère peu usuel. Il lui convient toutefois : assez rare pour être unique, et assez commun pour éviter qu'il soit écorché. Surnoms : L'avantage d'un prénom en une seule syllabe réside dans l'incapacité de le réduire. Par contre, on l'appelle souvent par son nom de famille. Date de naissance et âge : C'est  à l'aube du 14 décembre 1988 qu'il voit le jour. Il s'en voit âgé 26 ans au jour d'aujourd'hui. Lieu de naissance et nationalité : Natif de la belle ville de Londres, il est on ne peut plus Anglais. Malgré les nombreuses années qu'il a pu passer sous le soleil d'Arizona, la reine n'a jamais perdu son allégeance. Origine : C'est du sang venu des quatre coins de l'Europe qui coule dans ses veines, mais ces origines sont tellement lointaines qu'il peut se clamer Britannique avec assurance. Niveau d'étude : Il est le fier détenteur d'un diplôme universitaire en journalisme. Métier ou/et études : Reporter freelance, il ne gagne pas autant qu'il le pourrait s'il était engagé par un journal mais, selon lui, rien ne vaut le sentiment d'authenticité que sa liberté lui procure, ainsi que l'assurance de donner une vraie information non-corrompue. Statut monétaire ($) : Largement variable, dépendamment de l'abondance de travail mais surtout de sa chance, les fins de mois sont parfois difficiles - surtout qu'il est pour tout dire incapable de gérer son argent correctement. ($$-$$$$) Orientation sexuelle : Bien que tolérant, ce n'est qu'envers la gent féminine qu'il a été attiré, du moins pour l'instant. Statut civil : Célibataire. Trop attaché à sa liberté pour qu'il en soit autrement. Traits de caractère : téméraire, audacieux, engagé, dur, nonchalant, ouvert, éloquent, réaliste, enjoué, possessif, hyperactif, négligent, insouciant, loyal, sanguin, rusé, insolent, altruiste, obstiné, critique, imprudent, honnête, geignard, cultivé, moqueur, spontané, suffisant, indépendant, intrépide, aventurier, curieux, indiscret, perspicace. Groupe : Wild Things.

☼ think you're all about me, but i'm all about you

Il ne se sépare jamais de son appareil photo. En plus de ne jamais savoir quand il pourrait être le témoin d'un fait digne d'être rapporté, il s'est découvert une vraie passion pour la photographie. Il vend régulièrement ses clichés, une manière pour lui d'arrondir les fins de mois. Et puis, il adore ça, simplement immortaliser la beauté des moments du quotidien. ▲ Il a été un enfant difficile. Pas méchant, juste difficile. Difficile à contenir, difficile à faire entendre raison. L'adulte qu'il est devenu, si plus raisonnable, reste à bien des égards proche du petit garçon hyperactif. Il a un besoin constant d'être en mouvement, de faire quelque chose, de découvrir de nouveaux horizons. Rien ne l'effraie plus que l'ennui. ▲ Engagé auprès de tout un tas d'associations caritatives, jugeant qu'il est du devoir de tous de non seulement donner au plus démunis mais également d'être respectueux de l'environnement. Il participe à de nombreuses actions et travaille régulièrement comme bénévole. ▲ Idéaliste, il l'est sans nul doute, tout en restant à la fois fermement ancré dans la réalité : il rêve d'une société juste tout en sachant qu'il s'agit-là d'une utopie. Cela ne l'empêche pas, toutefois, de faire ce qu'il peut avancer dans ce sens. ▲ Assuré, d'une certaine aisance naturelle avec les mots, il serait sans doute très bon en débat s'il ne s'emportait pas si facilement. Il a du mal à garder son sang-froid face à des personnes intolérantes ou ignorantes. Et une fois son calme perdu, il est coutume qu'il recoure à des moyens moins nobles pour faire passer son message. ▲ Son intérieur est dans un état de chaos perpétuel. Linge, feuilles de papiers et autres déchets se mêlent dans une sorte de bordel organisé où seul lui-même peut se retrouver. L'ameublement est sommaire et éparse et il ne s’accommode que du stricte nécessaire. Les placards sont vides (il est de toutes façons une calamité en cuisine) et son sac n'est jamais défait. Ainsi, il est toujours prêt à partir. ▲ Partir, aller où que ce soit. Sa profession l'amène à voyager beaucoup et constitue d'ailleurs l'une des raisons principales qui l'ont pousser à choisir cette voie. A vrai dire, ses nombreux voyages lui ont procuré une immunité presque totale quant aux problèmes de décalage horaire. Et même quand il est à Phoenix, il est impossible pour lui de rester confiner à la maison trop longtemps. Amoureux des grands espaces, la vie citadine commence à peser sur lui après un certain temps, et ce même s'il adore son agitation. Il tend dès lors à partir sur un coup de temps, friand des roadtrips improvisés. Sa meilleure amie peut en attester. ▲ S'il éprouve fréquemment le besoin de se dépenser physiquement, il est impossible pour lui de s'enfermer dans une salle de sport. Par contre, il marche beaucoup, notamment friand de randonnées, et court au moins trois fois par semaine, à l'aube de préférence, et ne manque jamais une occasion de piquer une tête. ▲ Sa "grande gueule" lui a valu pas mal de problèmes. Il ne semble jamais manquer de repartie et paraît avoir une rétorque sarcastique pour à peu près toutes les situations imaginables. Sauf une, peut-être. Il a beaucoup de mal à exprimer ses sentiments. Il perd ses moyens, commence à bégayer, à se montrer maladroit. Dès lors, il évite. Ses démonstrations d'affections sont généralement détournées, un moyen pour lui d'éviter de les exprimer verbalement. ▲ Relativement peu responsable à certains égards, il s'avère qu'il est incapable de gérer son argent efficacement et tend à tout dépenser futilement sous un impulsion. Il blâme ses parents. Mais quelque soit le pétrin dans lequel il se fourre, il met un point d'honneur à refuser leur argent. ▲ En plus de l'anglais, il parle couramment l'espagnol et possède les bases de nombreuses autres langues qui lui donnent la capacité de se débrouiller où qu'il se trouve. Pour lui, l'expérience sur le terrain est beaucoup plus efficaces que toutes les leçons théoriques du mondes. ▲ Il se fait tout le temps avoir et croule sous la pression d'une société tournée vers le progrès technologique. Il dépenses des fortunes en gadgets dont il se lasse trop vite avant de les abandonner à leur triste sort au fond d'un tiroir. ▲ Lui et alcool ne font de manière général pas très bon ménage - beaucoup de ses plus grosses conneries y sont liées de près ou de loin - et il tend à faire des bad trip. Chaque fois, il se promet que c'est là dernière fois qu'il ingurgite une goutte d'alcool. Chaque fois, c'est un mensonge.

chasing the sun:
 

_________________
- and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun.



Dernière édition par Penn Asplin le Mar 9 Juin - 18:38, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penn Asplin

avatar

Inscription : 05/06/2015
Messages : 64
Face + © : daniel sharman (© mine, natmurdock).
Pseudo : rusty, anaïs.
Age : 26.
Job + $ : reporter.
Bucket list : get back at abbots, book a ticket to thailand, convince ely to go camping in the desert.

LOVE AND HATE SUCH A FINE LINE
Relations or contacts:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: - maybe i dreamt you.   Ven 5 Juin - 5:28


feel the smoke in the air i'm in trouble
i need your fingerprints all over me

♫ ♫ ♫

Phoenix l’accueille avec un soleil plombant, triomphant en son zénith. Penn esquisse un sourire, même la chaleur lui a manqué. Voila un mois qu'il n'est pas rentré à la maison, en mouvement constant aux quatre coins du globe. Il pousse un soupire alors qu'il fait son entrée chez lui. La maison est parfaitement silencieuse, un contraste détonnant avec l'agitation de la rue. Il pose son sac dans un second soupire. Il est parti dans une telle précipitation, il a tout laissé derrière lui. Le salon était un dépotoir. Un moins après, Penn ne trouve pas les mots exacts pour décrire le chaos ambiant. Une chose est certaine, s'il ne nettoie pas maintenant, il ne le ferait sans doute pas avant un bon moment. Il se met silencieusement au travail. Une heure plus tard, l'intérieur semble presque viable. Il décide de prendre une pause avant de s'attaquer à l'étage. C'est alors que son attention est attirée dans le jardin : il est certain d'avoir vu mouvement. Quelle est sa surprise quand il se retrouve nez à museau avec un chiot abandonné. Hey buddy, you lost? Il se met à caresser la tête blonde du chien en se demandant d'où il a pu sortir. Il remarque un collier attaché autour de son cou, il n'est donc pas errant. Malheureusement, il ne lui donne pas la moindre information supplémentaire quant à l'origine du chiot. Penn se dit toutefois qu'il ne peut venir de loin et qu'un tour dans le quartier à la recherche du maître inconscient serait déjà un bon départ. Il prend le chien dans ses bras et, alors qu'il le caresse, il se questionne quand au genre de personne qui pourrait perdre une si gentille bête. Il n'aurait as été si occupé, peut-être aurait-il décidé autrement et aurait laisser le maître perdu venir à lui, donnant à Penn le loisir de juger si cette personne n'est pas en fait abusive. Peut-être que le chiot a délibérément quitté un foyer violent, après tout. Il ne perçoit aucune blessure visible et l'animal semble en bonne santé, mais ça ne veut pas dire que le chien n'a pas été maltraité. Avant de s'en rendre tout à fait compte, il est arrivé devant la porte de la maison voisine à la sienne. Il sonne, la petite bête blottie dans ses bras. Quelques instants après, une jeune femme répond. Il demande aussitôt :  Is that your dog? Il croise le regard de sa voisine, une qu'il n'a jamais vu auparavant. Plutôt jolie, il ne peut s'empêcher de le remarquer. Son ton est ferme, et ses yeux scrute son interlocutrice. Elle semble un peu prise au dépourvu. Yes! I actually... Il démarre alors au quart de tour et lui coupe la parole. You're such a gross human being. Elle fait un geste pour prendre le chien de ses bras mais il l'évite en reculant et ramène la bête contre lui. Excuse me?! Elle outrée, il peut le voir. La discussion a pris une tournure à laquelle elle ne s'attendait surement pas. Il voit clair don son jeu. People like you disgust me the most. I should call the PETA right away. Elle s'apprête à lui rétorquer quelque chose mais Penn ne lui en laisse pas l'occasion et se relance dans une tirade, lui chiot fermement entre ses bras.   So what have you done? Did you beat him? Starve him? You must've been so horrible the poor thing had to run away. Leur échange - ou, plutôt, son monologue - commence à attirer les regards des habitants du quartiers, sortis en grand nombre pour profiter du beau temps. Penn voit alors un petit garçon apparaître derrière la jeune femme. Il ouvre grand les yeux, à la fois en découvrant que sa voisine - qui semble plus jeune que lui - a un enfant, mais surtout en réalisant ce que cela voudrait dire. And you have a child? What kind of sick woman are you? Is he also being mistreated? Maybe I should just call the cops. L'enfant s'approche, l'air apeuré, avant de remarquer le chiot blotti dans les bras de Penn. Il se mit à courir en direction de la porte d'entrée avant de s'écrier : Oh, you found the dog! I think I threw the ball too hard, he wouldn't come back. Thank you sir! Penn reste un instant bouche bée. Voila une explication tout à fait rationnelle, presque tout autant que celle qu'il avait imaginer. Il sourit nerveusement en se rendant compte de son erreur et tendit l'animal à sa voisine, qui elle parait sérieusement remontée. Il espère qu'elle ne s'attend pas à des excuses. Réaliser son erreur est une chose, l'admettre en est une autre et demander pardon est totalement hors de question. Sure, bud. Anytime. Il se tourne vers la jolie et brune et lui tend sa main droite, alors qu'il lui sert son sourire le lus éclatant.   Penn Asplin, I live right next door.   Get the fuck off my porch! , dit-elle avant de claquer la porte sur son nez. La cohabitation promet d'être haute en couleurs.

_________________
- and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun.



Dernière édition par Penn Asplin le Mar 9 Juin - 18:37, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyana Abbots
what evil is your beauty yet to cause.
avatar

Inscription : 22/05/2015
Messages : 351
Face + © : phoebe tonkin. (© bombshell)
Multinicks : levi, elyana.
Pseudo : coyotes, clau.
Age : twenty something.
Job + $ : newly mother 24h/24, pharmaceutical technician.
Bucket list : buy him that toy he keep talking about ○ try not to kill self before christmas, halloween would be more realistic tho. ○ avoid neighbor, he's jerk material.

LOVE AND HATE SUCH A FINE LINE
Relations or contacts:
Disponibilité: available (1/2 - maisy)

MessageSujet: Re: - maybe i dreamt you.   Ven 5 Juin - 15:03

T'ES PREMS ET MOI JE SUIS PREMS DANS TA FICHE. Trop de perfection au même endroit. I am dead.

Bienvenue sur le forum, my stars.

_________________
light on my feet, light in your eyes, i can't even speak. do you even know how you make me weak? i'm a lightweight, better be careful what you say. (ladynadinne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valleyofthesun.1fr1.net
Serra Fray

avatar

Inscription : 23/05/2015
Messages : 92
Face + © : holland roden (@uc).
Pseudo : shadowcat, ven.
Age : twenty-five yo.
Job + $ : photographer, blogger, writer wannabe. $$$.
Bucket list : see the world, writing her book, publishing it, being happy, adopt a puppy or even a kitty, buy new canvas.

LOVE AND HATE SUCH A FINE LINE
Relations or contacts:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: - maybe i dreamt you.   Ven 5 Juin - 16:05

CANON
Welcome Anaïs

_________________
she never looked nice. she looked like art, and art wasn't supposed to look nice; it was supposed to make you feel something.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maisy Winston
Take this with you to your grave.
avatar

Inscription : 23/05/2015
Messages : 125
Face + © : Adelaide Kane. (bombshell)
Multinicks : cait.
Pseudo : neon lights, cate.
Age : twenty-four.
Job + $ : dance teacher.
Bucket list : get away, look for a puppy, buy new ballet shoes.

LOVE AND HATE SUCH A FINE LINE
Relations or contacts:
Disponibilité: {0/4} jem, cole, dyana, brie.

MessageSujet: Re: - maybe i dreamt you.   Ven 5 Juin - 16:12

Anaïs. I love you
Bienvenue parmi nous, excellent choix de scénario.

_________________

I know I'm free but still my hands are tied, behind my back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei Mayfair

avatar

Inscription : 05/06/2015
Messages : 89
Face + © : Lily Collins (Bombshell) / tumblr,ts (sign).
Pseudo : milkovich, mathilde.
Age : twenty-five yo.
Job + $ : employee at Get- O -Ball. ($$$)
Bucket list : try not to screw up her friendship with Miles/ make a bowling during her hour break/ go out with friends and family.

LOVE AND HATE SUCH A FINE LINE
Relations or contacts:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: - maybe i dreamt you.   Dim 7 Juin - 4:28

I love you I love you
Bienvenue et courage pour terminer ta fiche. I love you

_________________

It just comes back in flashes,
you know? It's like a kaleidoscope of
memories. It just all comes back.
But he never does.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jenner
It's the first time, last time we ever met.
avatar

Inscription : 05/06/2015
Messages : 69
Face + © : Scott Eastwood ~ Burning Bridges.
Pseudo : .portishead ~ Océane.
Age : 29 yo.
Job + $ : he is a detective from vice squad, like his ancestors ($$$$$).
Bucket list : close this file ~ go to shopping ~ stop acting like that ~ have a real conversation with Cait.

LOVE AND HATE SUCH A FINE LINE
Relations or contacts:
Disponibilité: free, 2/3 {cait}.

MessageSujet: Re: - maybe i dreamt you.   Dim 7 Juin - 11:46

Bienvenue parmi nous I love you

_________________


⎨  The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you. I was born sick, but I love it.hozier - take me to church


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - maybe i dreamt you.   

Revenir en haut Aller en bas
 
- maybe i dreamt you.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BEFORE IT EXPLODES :: ALWAYS DARKEST BEFORE THE DAWN :: Everything's Not Lost :: THE SCIENTIST-
Sauter vers: